Programme – Français

Les journées se dérouleront au 42 Rue des Blanchers, 31000 Toulouse.

Vendredi:

– 19h : Débat sur la nécessité d’un occitanisme féminin.

Le 8 mars est la journée mondiale des femmes en lutte. Nous saisissons cette occasion pour organiser une table ronde sur l’occitanisme et la lutte féminine. La lutte des femmes n’est pas présente dans le combat occitaniste et pourtant les femmes sont au cœur du mouvement notamment via les calandretas (mères engagées, institutrices etc) et du mouvement culturel. L’occitanisme doit reposer cette question et la replacer au centre de la lutte.

Des intervenantes issues du milieu occitaniste seront présentes.

– Samedi Matin:

– Gilets Jaunes d’Occitània : un territoire en révolte. (Durée 2h30)

– 9h30 : Le mouvement des Gilets Jaunes vient ouvrir une nouvelle époque de la lutte des classes en Hexagone mais aussi en Occitània. Des occitanistes organisés étaient présents au coeur du mouvement. L’Occitània est particulièrement touchée par ce mouvement bien qu’il n’y ait pas de revendication particulièrement occitaniste. L’intensité du mouvement chez nous peut s’expliquer par de nombreuses problématiques propres (nation soumise sans pouvoir, l’ancienne division ville/campagne, mais aussi métropole/periphérie, Paris/’provinces’) au peuple occitan et à l’Occitània.
Nous vous proposerons donc une analyse historico-politique, et socio-économique du mouvement des Gilets Jaunes. Elle sera suivie d’une discussion autour de la nécessité de l’implication de l’occitanisme (politique et culturel) dans le mouvement social. Les Gilets Jaunes ont aussi utilisé des moyens d’action divers que l’occitanisme pourrait récupérer.

Midi : Restauration

Samedi Après-Midi :

– 13h30 : Occitanisme vers une nouvelle ère politique. (Durée 2h30)

L’occitanisme voit un changement profond. Nous sommes à l’heure d’un tournant historique où la politique dit revenir au centre du projet occitaniste. Les occitanistes affirment que l’occitanisme est en crise, mais une crise est un moment temporaire, et qui produit elle même les outils de son dépassement.
Nous proposons un débat ou de nombreux acteurs politiques de l’occitanisme partageront leur point de vue.

– 16h : Pause 30mn

– 16h30 : Libération nationale et État français, quel chemin. ( Durée 2h)
La question nationale dans son ensemble crispe le débat politique : Indépendantisme, régionalisme, autonomisme ou simple revendication culturelle prennent des proportions démesurées dans la république française. Tout ceci révèle que ces questions là, loin d’être subsidiaires, sont au cœur du problème français. Elles sont donc une ligne de démarcation centrale dans le chemin vers la construction d’une autre société. Les nations dominées ont donc un rôle de premier ordre pour bâtir un nouveau monde.
Autour de cette idée nous recevrons plusieurs organisation de nations sans État de l’État français. L’objectif est de tisser de nouveaux liens pour un internationalisme intérieur et échanger sur nos expériences.

– 18h30 : fin discu

– 18h45 : Acte politique

– 19h : Apéritif et musique

– 22h : fin de la journée

Dimanche :

– Après-Midi : L’élection de Bolsonaro au Brésil a été un choc pour beaucoup de démocrates et de révolutionnaires dans le monde. Nous vous proposerons une analyse pour comprendre cette élection, son contexte, ses enjeux. Nous vous proposerons une présentation de la lutte des paysans sans terre au Brésil, cœur du mouvement révolutionnaire brésilien.

MAIL DE CONTACT : jioc@protonmail.com

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :